The Media Project is a network of mainstream journalists who are Christians pursuing accurate and intellectually honest reporting on all aspects of culture, particularly the role of religion in public life in all corners of the world. It welcomes friends from other faiths to such discussions and training.

Le Ghana, Espoir et prières de toute l’Afrique.

Le Ghana, Espoir et prières de toute l’Afrique.

ghana 2.png

Après le Cameroun en 1990 et le Sénégal en 2002, le Ghana est devenu la troisième équipe africaine à se qualifier pour les quarts de finale de la Coupe du Monde. Le 26 juin passé, le Ghana s’est hissé, pour la seconde fois consécutive, en huitièmes de finale d’une coupe du monde, en battant les Etats-Unis d’Amérique, après un match acharné. Cette toute première Coupe du Monde africaine, se singularise aussi par le record de qualification de six équipes africaines à ce tournoi, à savoir la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Ghana, l’Algérie, l’Afrique du Sud et le Cameroun. Avec ce record sans précédent, les espoirs portés sur le football africain à cette Coupe du Monde 2010, allaient grandissant depuis des mois.

« Les équipes africaines sont prêtes à gagner la Coupe du monde. » disait Eto'o Fils, le capitaine de l’équipe du Cameroun, à l’AFP (Agence France Presse) le 7 juin passé.

Mais à la fin du premier tour, presque toutes les équipes africaines avaient déçu leurs supporters. Le Cameroun fût le premier à être éliminé, dès son deuxième match. Il fût suivi juste après de l’Afrique du Sud, qui devint ainsi le premier pays organisateur d’une coupe du monde à se faire éliminer dès le premier tour. Ensuite se fût le Nigeria et l'Algérie qui n'ont pu marqué qu'un seul point. La Côte d'Ivoire tombée face au Brésil et le Portugal, ne se qualifiera pas même avec une victoire de 3-0 face à la Corée du Nord.

Seuls les Black Stars du Ghana, la plus jeune équipe à s’être qualifiée pour cette Coupe du Monde a survécu en terminant à la deuxième place du Groupe D, obtenant ainsi son billet pour les Huitièmes de final.

Et la presse Africaine a été unanime pour le reconnaitre. L’Observateur Paalga, un journal burkinabé, a désigné le Ghana comme, « Seul espoir de l’Afrique ».

Bien que portant le poids de tout un continent sur ses épaules, l’Equipe du Ghana n’a pas déçu :le samedi 26 juin 2010, les « petits » ghanéens, qui n’étaient petits que par l’âge ont su se montrer « grands » en battant la puissante équipe américaine. Score final 2-1 en faveur du Ghana, après une prolongation de 30minutes.

Cette victoire du Ghana a été célébrée à travers toute l’Afrique.

Des gros titres comme « Le Ghana ou l’honneur d’un continent », « le Ghana dans la cour des grands » ou encore "La fierté africaine" s'étalaient à la une des journaux à travers le Continent.

"Le Ghana a mis fin au rêve américain", proclamait, Dimanche matin, le Sunday Independent, un journal sud-africain. "Portant la responsabilité de représenter tout un continent, le Ghana ne pouvait pas échouer hier soir", écrit le journal.

Le Dimanche matin suivant la victoire, des supporteurs sont même allés à l’église pour remercier Dieu de cette victoire.

"Ca fait cinq ans que je n'étais plus venu à l'église, mais aujourd'hui, je pense qu'il faut y aller pour remercier Dieu pour son bon travail pour le Ghana et pour tout le continent africain", a expliqué à l'AFP un instituteur d'Accra, Jerry Hodasi.

La victoire des Ghanéens a également été saluée par la classe politique sud-africaine. Le parti de Nelson Mandela, le Congrès national africain (ANC), au pouvoir depuis la fin de l'apartheid en 1994, a été le premier à les remercier "d'avoir sauvé l'image du continent dans ce tournoi."

"Même si nous organisons ce Mondial pour toutes les équipes participantes, nous sommes très heureux qu'une équipe africaine soit encore là, et que le Ghana porte très haut le drapeau africain ... » Rich Mkhondo, porte-parole du LOC (le Comité d’organisation de la Coupe du Monde) déclara à l’AFP. « Nous leur souhaitons bonne chance contre l'Uruguay", aurait-il ajouté.

Tard ce soir (02 juillet), le Ghana affrontera l’Uruguay à Johannesburg pour obtenir le droit d’aller en demi-finale.

"Tout le continent compte sur nous » avait affirmé Jonathan Mensah, défenseur des Black stars.

« L'Uruguay ne nous inquiète pas. Les Etats-Unis ne nous inquiétaient pas davantage. Nous les avons battus. La même chose va se produire avec l'Uruguay. »

Pour l’heure, tout le continent retient son souffle et prie pour que ce soir, le Ghana puisse écrire une nouvelle page de l’histoire de football africain.

The Church is Growing. Corruption is Growing

The Church is Growing. Corruption is Growing

Les africains se demandent pourquoi la main de Dieu n’était pas avec le Ghana ?

Les africains se demandent pourquoi la main de Dieu n’était pas avec le Ghana ?